You are here

Establishment of a sustainable system for the collection and dissemination of agro-meteorological information for producers to adapt to the adverse effects of climate change

solar monitoring station
This technical assistance advances the following Sustainable Development Goals: 

Zero hunger

Goal2
Zero hunger

Decent work and economic growth

Goal 8: Decent work and economic growth
Goal8
Decent work and economic growth

Climate action

Goal 13: Climate action
Goal13
Climate action

This Technology Transfer Advances Benin's

Le Contexte 

Depuis environ deux décennies, au Bénin comme dans la plupart des pays africains, les calendriers agricoles recommandés dans les différentes zones agro-écologiques sont perturbés parce que les pluies utiles s’installent de plus en plus en retard. Les incertitudes sur l’ampleur des perturbations climatiques ne permettent pas aux services techniques de proposer de nouveaux calendriers aux producteurs. Les initiatives de programmes de pluies provoquées en cours d’expérimentation dans certains pays de la région autorisent l’espoir de réduire les poches de sécheresse pendant la période de végétation, mais ne résolvent pas le problème des dates de semis, de plantation et des opérations d’entretien et de récolte. Il s’ensuit des improvisations individuelles, mal maîtrisées et incompatibles avec tout effort de planification ou de prévision de la production agricole au niveau local, communal ou national.

Aussi, la variabilité interannuelle des pluies observée au cours de la période 1951-2010, révèle que sur l’ensemble du pays, de courtes périodes déficitaires alternent avec quelques courtes périodes excédentaires. Dans la région méridionale, les plus forts déficits ont été notés presque partout en 1977 et 1983 (années de sècheresse) tandis que les plus forts excédents pluviométriques remontent aux  Au niveau de la région septentrionale, les années 1958, 1977 et 1983 accusent les plus forts déficits pluviométriques tandis que les années 1988 et 1998 enregistrent, dans bon nombre de localités, les plus forts excédents pluviométriques. A l’échelle saisonnière, la situation se caractérise par certaines anomalies, se traduisant notamment par une forte concentration des pluies sur une courte période, une brusque interruption des pluies en pleine saison. Quant à la variabilité spatiale, elle reste en général moins marquée ou relativement faible dans les localités sises en dehors du littoral. En outre, avec les écarts, par rapport à la moyenne, sensiblement de l’ordre de -0,6°C à+0,8°C. La configuration des températures moyennes annuelles observées au cours de la période 1961- 2010, n’affiche pas une nette tendance à la hausse ou à la baisse. En somme, si à l’échelle annuelle, l’analyse du climat actuel ne révèle pas de tendances significatives dans les variations des précipitations, par contre l’analyse saisonnière fait apparaître de grandes différences durant la période postérieure à 1971.

Des efforts ont été faits à  travers la mise en œuvre des initiatives par exemple le  Programme Intègre d’Adaptation pour la Lutte Contre les Effets Néfastes des Changements Climatiques sur la production Agricole et la Sécurité Alimentaire au Benin (PANA1) a pu observer les  phénomènes météorologiques dominants, la situation pluviométrique, le bilan hydrique climatique, la situation hydrologique, la situation des cultures, la situation relative à l’élevage et la situation en matière de sécurité alimentaire  dans les communes de Malanville , Matéri, Ouaké, Savalou, Aplahoué, Ouinhi, Adjohoun, Bopa et Sô-Ava  qui font partir des quatre (4) zones agro-écologiques(ZAE1,4,5,8).

Mais des questions restent posées quant à la durabilité des actions et l’implication des agents d’encadrement public (MAEP et ses services).

 Assistance demandée 

Ce projet vise à mettre en place un système durable de collecte et de diffusion des informations agro-méorologiques en se basant sur les structures d’encadrement pérennes du pays dans le domaine des changements climatiques:

  • Renforcer les capacités techniques des agents d’encadrements sur la collecte et la diffusion des informations agro-méorologiques;
  • Evaluer les besoins pour mettre en place et faire fonctionner le système ;
  • Développer  l’expertise technique des instituts de recherche (INRAB, et laboratoires universitaires ; à travers des formations spécialisées sur les thématiques/aspects clés des changements climatiques (modélisation, détection et attribution, atténuation, impacts et vulnérabilité) en lien avec le calendrier agricole ;
  • Mettre en place un mécanisme pour la diffusion des informations à travers  l’édition des bulletins agro-météo, les radios rurales et le site d’information ;
  • Appuyer  en termes de conseils sur les technologie et outils appropriés pour mieux prévoir et étudier les CC en termes de modélisation, de prévision climatique.

Avantages attendus 

  • Les capacités des acteurs (communauté scientifique, encadrement agricole, producteurs agricoles) sont renforcés en matière d’adaptation aux changements climatiques;
  • Un système durable de collecte et de diffusion des informations agro météorologiques aux producteurs afin de s’adapter aux effets néfastes des changements climatiques est proposé.
  • Une étude de faisabilité d’un programme national sur la modélisation des calendriers agricoles dans le contexte des changements climatiques est réalisée;
  • Un  mécanisme pour la diffusion des informations à travers  l’édition des bulletins agro-météo, les radios rurales et le site d’information est fonctionnel

Horizontal Tabs

Documents

  • Establishment of a sustainable system for the collection and dissemination of agro-meteorological information for producers to adapt to the adverse effects of climate change
    Impact description